Glossaire Opticien

Accommodation : Le mécanisme d'accommodation, assuré par le cristallin et ses muscles, permet de voir net, quelque soit la distance qui nous sépare de l'objet.

Albinisme : Absence totale congénitale et héréditaire de pigment brun, foncé ou noir, présent normalement dans la peau, le système pileux et les yeux. L'albinisme peut être associé à d'autres anomalies : astigmatisme, nystagmus, cataracte, arriération mentale, surdi-mutité, etc.

Amblyopie : Affaiblissement organique, sans cause apparente. Il s'agit le plus souvent, d'un œil qui est dit « paresseux » : il ne travaille pas et, en l'absence de traitement, peut devenir totalement inefficace. Plus l'amblyopie se traite précocement, plus les chances de guérison sont élevées.

Amétropie : Défaut dans la structure optique de l'œil ayant pour conséquence l'astigmatisme, la myopie ou l'hypermétropie.

Astigmatisme : Trouble de la vue dû à un défaut de courbure de la cornée ou du cristallin. Au lieu d'être arrondie comme un ballon de football, la cornée a une forme de ballon de rugby. La vision est mauvaise aussi bien de loin que de près.

Bâtonnets : Cellules situées dans la zone périphérique de la rétine. Ce sont des récepteurs sensibles à la lumière. Les bâtonnets permettent une vision peu précise et sans couleurs, même avec une faible luminosité lors de la vision nocturne.

Cataracte : Opacité lente et progressive du cristallin se traduisant par une diminution de l'acuité visuelle. La vieillesse est à l'origine de cette affection qui touche 80% des plus de 60 ans.

Cécité : Privation de la vue.

Champs visuel : Etendue de l'espace visible par le regard lorsque l'œil reste immobile.

Collyre : Liquide stérile contenant un médicament à mettre dans les yeux pour traiter localement des affections oculaires. Son action est, en général, brève.

Conjonctivite : Inflammation de la conjonctive qui tapisse la face interne des paupières et la face antérieure du globe oculaire jusqu'à la cornée. La conjonctivite peut être provoquée par une infection due à un microbe, par une allergie, un virus, … Les principaux symptômes sont la rougeur, le gonflement et une augmentation de la sécrétion.

Cornée : Partie centrale et transparente de l'œil qui joue le rôle de lentille lui permettant, avec le cristallin, de pouvoir focaliser les images sur la rétine. La cornée est un petit hublot circulaire de 12mm de diamètre. Les irrégularités de courbure de la cornée sont à l'origine de l'astigmatisme. La cornée n'est pas vascularisée, mais fortement

Cristallin : Petite lentille transparente bi-convexe, élastique de 4mm d'épaisseur et de 10 mm de diamètre, située juste derrière l'iris. Comme la cornée, il permet à l'œil de pouvoir focaliser les images sur la rétine et donc de voir correctement. Le cristallin sert aussi à accommoder, grâce à un muscle qui se contracte en vision de près et se relâche en vision de loin. Le vieillissement du cristallin entraîne une diminution progressive de son élasticité qui est la cause de la presbytie.

Daltonisme : Anomalie visuelle héréditaire, plus fréquente chez l'homme que chez la femme, se traduisant par la non perception de certaines couleurs comme le rouge, le vert ou le bleu. En France, 2 millions de personnes en souffrent.

Décollement de rétine : Le plus souvent dû au vieillissement. Le corps vitré qui, normalement, adhère à la rétine, se liquéfie, se rétracte et se détache progressivement de celle-ci. Les myopes ou les personnes opérées de la cataracte sont plus à risque que les autres. La perception d'éclairs lumineux est caractéristique d'un décollement de rétine et doit conduire très rapidement chez un ophtalmologiste.

Dégénérescence maculaire liée à l'âge (DMLA) : Fabrication de vaisseaux sanguins anormaux en arrière de la macula est à l'origine de la DMLA, qui est la cause principale de la malvoyance après 75 ans. La partie centrale des images apparaît floue.

Dioptrie : Unité de mesure des systèmes optiques : œil et verres optiques. Les verres de lunettes concaves (pour corriger une myopie) sont désignés par le signe (-) et les verres convexes pour corriger une hypermétropie, par le signe (+).


Électrorétinogramme (ERG) : Tracé enregistré des variations du courant électrique produit par la rétine à la suite d'une stimulation lumineuse. L'électrorétinogramme est l'équivalent de l'électrocardiogramme pour l'enregistrement des battements cardiaques.

Fond d'œil : L'examen du fond d'œil est pratiqué par un ophtalmologiste après l'installation du collyre indolore, dilatant la pupille. Il se fait à l'aide d'un ophtalmoscope ou de verres d'observation afin d'examiner la pupille.


Glandes lacrymales : Les glandes lacrymales fabriquent les larmes et jouent un rôle très important dans la protection de l'œil et dans l'humidification permanente de la cornée.

Glaucome : Affection caractérisée par l'augmentation anormale de la pression oculaire, se traduisant, dans les cas les plus graves, par un durcissement du globe oculaire, une atrophie du nerf optique et une diminution plus ou moins importante de l'acuité visuelle. Le glaucome se développe souvent imperceptiblement : consultations régulières indispensables chez l'ophtalmologiste pour mesurer la tension intraoculaire.

Humeur aqueuse : Liquide transparent situé en arrière de la cornée et qui participe au maintien de la pression intraoculaire en étant constamment renouvelé et éliminé. Il nourrit le cristallin.

Hypermétropie : Caractérise une mauvaise vision de près, qui s'accompagne de fatigue, et une assez bonne vision de loin. L'œil est trop court, trop petit et les images arrivent en arrière de la rétine. La plupart des bébés sont hypermétropes. Le port de verres convexes permet de corriger ce défaut.

Implant : Un implant intraoculaire s'utilise lors d'une intervention de la cataracte afin de remplacer le cristallin par un équivalent artificiel et permettre de rendre la vue à l'opéré.

Iris : Membrane de l'œil qui forme un diaphragme rond qui s'ouvre et se referme en fonction de l'intensité lumineuse. En son centre, l'iris est percé d'un orifice : la pupille. C'est la pigmentation de l'iris qui donne sa couleur aux yeux : bleus, verts, marrons, noirs, …


Kératite : Inflammation de la cornée se traduisant par un œil rouge qui fait mal, un larmoiement, une crainte de la lumière. Toute atteinte de la cornée doit être traitée en urgence par un ophtalmologiste.

Kératotomie radiaire : Intervention chirurgicale pratiquée sous anesthésie locale corrigeant les myopies faibles et moyennes. Des incisions profondes en rayons de roue permettent un aplatissement de la cornée.

Macula : Surface ovale située sur la rétine non loin du nerf optique. Le centre de la macula ne contient pas de vaisseaux et est constitué de cônes rétiniens. C'est à ce niveau que les images visuelles ont le maximum de netteté et de précision.

Myopie : Anomalie visuelle se traduisant par une mauvaise vue de loin et une bonne vue de près. Les images se forment en avant de la rétine. La myopie se corrige par le port de verres concaves ou par la chirurgie.

Nerf optique : Situé en arrière de l'œil, le nerf optique relie l'œil au cerveau. Il joue un rôle essentiel car il reçoit toutes les informations du monde extérieur et synthétise les images qui sont la superposition de celles données par chaque œil.

Nystagmus : Oscillations rythmées et involontaires des globes oculaires avec une alternance de secousses rapides. Le nystagmus peut être spontané et dû à des lésions nerveuses, ou encore provoqué par certaines positions.

Ophtalmologiste : Médecin spécialisé en ophtalmologie (douze ans d'études) il dépiste et corrige les défauts de vision et les maladies de l'œil, y compris par la chirurgie.

Opticien lunetier : Il adapte, contrôle et vend des lunettes et lentilles. A noter : l'opticien peut vendre des lunettes sans prescription médicale aux plus de 16 ans

Optométriste : Opticien il a reçu une formation complémentaire (non reconnue en France) sur la réfraction et le dépistage des maladies oculaires.

Orbite : Profonde cavité osseuse située de chaque côté des fosses nasales et dans laquelle est logé le globe oculaire qu'il protège.

Orgelet : Inflammation aiguë avec du pus qui se développe sur le bord de la paupière au niveau des glandes sébacées et des cils. L'orgelet est communément appelé compère loriot. L'orgelet se traite avec un collyre.

Orthoptiste : Il est le « kiné » des yeux. Spécialiste de la rééducation des muscles oculaires. Il traite les troubles de la vision binoculaire (strabismes …). Il peut faire des examens fonctionnels (acuité et champ visuel, vision des couleurs).

Presbytie : La presbytie se caractérise par une difficulté à voir nettement les objets proches. Il s'agit d'une baisse du pouvoir d'accommodation de l'œil due à une diminution de l'élasticité du cristallin qui se durcit avec l'âge. La presbytie survient autour de 45 ans. Elle se corrige par le port de verres correcteurs. Solution la plus commode : les verres progressifs.

Pupille : Située au centre de l'iris, la pupille est ronde et permet aux rayons lumineux de se diriger vers la rétine. Celle-ci s'ouvre ou se referme en fonction de l'intensité lumineuse

Réfraction : Modification subie par les rayons lumineux, lors de passage à travers la cornée et le cristallin afin de former une image normale sur la rétine. Lorsque l'image apparaît floue parce que la focalisation ne se fait pas exactement sur la rétine, on parle de trouble de la réfraction. C'est le cas de myopie, de l'hypermétropie, de l'astigmatisme ou de la presbytie.

Rétine : C'est la plus profonde des 3 membranes de l'œil. Lorsque l'on compare l'œil à un appareil photo, la rétine représente la pellicule. Elle joue donc un rôle majeur dans la vision. La rétine reçoit, par ses cellules visuelles que sont les cônes et les bâtonnets, les signaux lumineux.

Rétinite pigmentaire (ou rétinopathie pigmentaire) : Maladie héréditaire de la rétine caractérisée par la dégénérescence des bâtonnets. La rétinite pigmentaire évolue lentement, le plus souvent vers la malvoyance ou la cécité.

Rétinoblastome : Tumeur maligne de la rétine. Très rare, il s'agit néanmoins de la tumeur maligne la plus fréquente de l'enfant.

Strabisme : Défaut de convergence des yeux empêchant de fixer un point avec les 2 yeux. On parle de strabisme divergent lorsqu'un œil ou les deux se dirigent vers l'extérieur et de strabisme convergent lorsqu'ils se dirigent vers l'intérieur.

 

 

Optique Réseau, la compétence au service de votre vue

© 2020 Reseau-Optique.fr Envoyer un message à Réseau Optique ?

Centre commercial Market
77950 RUBELLES
01.64.09.52.74

VENEZ ESSAYER NOS NOUVELLES COLLECTIONS DE MONTURES : GUCCI, DIESEL, RAY BAN, LE TANNEUR, ZEISS, MORGAN, DOLCE GABBANA, CHEVIGNON, N.Y. YANKEES, LEVIS, ZADIG et VOLTAIRE...

Accueil

Nos Services

Renouveler ses lunettes

Glossaire

Dossier du Mois

Testez votre Vue

Promotions & Bonus

Illusions d'Optique

Comment venir ?

Collecte

Les Ophtalmos

Email